janvier 26, 2018 0 Commentaires

La pose longue en détails : 

En photographie, la pose longue est une technique très populaire mais elle peut parfois s’avérer compliquée. Voici donc quelques conseils pour prendre des photos en pose longues à couper le souffle.

Premièrement, parlons un peu  de l ’arrière-plan

Un filtre à densité neutre devrait seulement être cela : neutre. C’est-à-dire bloquer la lumière sans modifier les couleurs de l’image. Chaque « stop » sur un filtre ND réduit la quantité de lumière qui entre dans la caméra par un facteur de 2.
• 1 stop = 21 = 2 = ND2
• 2 stops = 22 = 2 x 2 = 4 = ND4
• 3 stops = 23 = 2 x 2 x 2 = 8 = ND8
• 4 stops = 24 = 2 x 2 x 2 x 2 = 16 = ND16
• 10 stops = 210 = 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 = 1024 = ND1024

Un filtre banal 2-stop (souvent appelé «ND4») réduit la quantité de lumière atteignant le capteur par un facteur de 4. Un filtre 3-stop (« ND8 ») par un facteur de 8 et ainsi de suite jusqu’à arriver à 10-stop, quand la lumière est réduite par un facteur de 1024, ce qui signifie que l’obturateur doit être ouvert à une longueur 1000x supérieure que s’il n’y avait pas de filtre.
C’est la raison pour laquelle vous obtenez des effets doux et soyeux lorsque vous
prenez l’eau et les nuages en photo. C’est aussi pour cela que vous devez adapter tout votre travail pour surmonter les problèmes causés par la grande réduction de lumière occasionnée.

Passons aux conseils sur le temps de pose long :

N.1 : Le trépied est considéré comme un équipement de base pour les photographes de paysages. C’est d’autant plus vrai quand vous faites des photos avec un filtre 10-stop.
L’exposition peut facilement dépasser 2 minutes. Il est donc vital que votre trépied soit aussi robuste que possible. Vous pouvez placer un sac de riz sur votre caméra pour rajouter du poids supplémentaire, sans ajouter une surface supplémentaire significative.
N.2 : Etant donné que le filtre est extrêmement dense, à part si le temps est très
lumineux, il n’y aura pas assez de lumière pour permettre à l’autofocus de fonctionner.
Par conséquent, il est préférable de composer et régler le focus pour votre photo sans le filtre, de basculer en focus manuel puis d’attacher soigneusement le filtre. De cette façon, l’objectif ne cherchera pas tout le temps à faire le focus lorsque vous appuierez sur le déclencheur.
N.3 : Il est important de fermer le viseur de l’obturateur, ou au moins de couvrir le
viseur pour assurer la mesure précise de la lumière (Si vous effectuez la prise de vue en mode d’exposition automatique, comme le mode priorité ouverture) et pour empêcher la lumière parasite de se faufiler pendant l’exposition.

N.4 : Pour les expositions qui dépassent 60 secondes, vous devrez être capable de localiser le mode « BULB » de votre caméra. Basculer vers le mode BULB vous permet d’ouvrir l’obturateur aussi longtemps que vous le souhaitez, rendant possible de très longues expositions, ce qui signifie que :
• Vous aurez probablement besoin d’un câble déclencheur à distance de sorte que
vous pouvez verrouiller l’obturateur ouvert pendant une période de temps donnée
• Vous aurez probablement besoin d’un moyen pour calculer pendant combien de
temps vous devez laisser l’obturateur ouvert. Par exemple, si une exposition sans le filtre est de ¼ s, lorsque vous utilisez un filtre 10-stop cela devient 0.25 s x ~1000 = 250s, 250 s / 60 = ~4 minutes) mais dans d’autres cas cela peut s’avérer plus difficile, et comme la lumière peut changer très rapidement, une application mobile (comme NDCalc pour android/iOS) peut devenir très utile.

N.5 : Choisissez les bonnes conditions. Les conditions idéales pour les photos en pose longue sont lorsqu’il y a beaucoup de petits nuages et beaucoup de vent. S’il n’y a ni nuages, ni vent, il n’y aura rien pour donner du mouvement.
N.6 : Même avec des ISO bas, les très longues expositions peuvent causer des bruits sous formes de pixels « chauds ». Vous ne serez peut être pas capable de les distinguer sur l’écran de votre appareil, mais si vous les observez sur votre ordinateur, vous trouverez peut être un certain nombre de pixels rouges/verts/bleus dans votre image.
Un moyen efficace pour les éliminer est de prendre une exposition de longueur identique, avec les mêmes ISO, avec le capuchon de l’objectif. Les pixels chauds seront identiques dans tous les cas, presque comme une empreinte digitale de votre capteur, donc en reproduisant l’exposition avec le capuchon d’objectif, vous allez générer une image entièrement noire, ayant les mêmes pixels chauds, pour pouvoir les soustraire de votre image pendant le post-traitement.
N.7 : Certaines marques de filtre sont réputées pour laisser une certaine couleur
sur l’image finale. C’est une excellente raison pour shooter en RAW, pour que cette déformation de couleur puisse être corrigée lors du post-traitement.
N.8 : Une exposition longue ne fait pas tout si vous n’avez pas une bonne composition.
En fait, vous serez probablement encore plus frustré de la photographie finale étant donné l’effort supplémentaire nécessaire pour la prendre et la traiter.


Subscribe